L'économie sociale et solidaire : une histoire de la société civile en France et en Europe de 1968 à nos jours

Saved in:
Bibliographic Details
Main Author: Duverger, Timothée, 1986-
Other Authors: Hamon, Benoît, 1967-
Format: Livre
Language: Français
Published: Lormont : le Bord de l'eau, DL 2016.
Series: Documents
Subjects:
Autres localisations: Voir dans le Sudoc
Summary: La 4e de couverture indique : "L'économie sociale et solidaire n'existe pas. D'aucuns dénoncent une forme de privatisation qui consiste à transférer la solidarité de l'État social vers les initiatives socio-économiques. En pointant à raison une contradiction possible, ils laissent entendre que l'économie sociale et solidaire n'est qu'un concept. Elle est pourtant une réalité sociale, dont les racines plongent au coeur du XIXe siècle. Le mot connaît certes une éclipse à partir des années 1930, à la fois en raison de la différenciation statutaire de ses organisations, séparées entre coopératives, mutuelles et associations, et de l'essor de l'État social. Mais l'économie sociale et solidaire réapparaît à partir de 1968 à la faveur d'une réarticulation des rapports entre l'État, le marché et la société civile. Timothée Duverger nous entraîne sur les chemins de cette résurgence qui croise la grande histoire, de Mai 68 à la crise du capitalisme de 2008, en passant par l'effondrement du bloc communiste au tournant des années 1990. Ce faisant, il exploite la capacité critique et émancipatrice de l'histoire. En déplaçant la focale sur les brèches, il fait de l'histoire l'exploratrice des potentialités alternatives, souvent inabouties mais toujours sources d'imagination, que recèle la démocratie. L'économie sociale et solidaire, qui a la double qualité de générer à la fois des activités économiques et des groupements de personnes, n'est-elle pas le laboratoire démocratique où s'expérimente le ré-encastrement du marché dans la société ?"
Description
Summary:La 4e de couverture indique : "L'économie sociale et solidaire n'existe pas. D'aucuns dénoncent une forme de privatisation qui consiste à transférer la solidarité de l'État social vers les initiatives socio-économiques. En pointant à raison une contradiction possible, ils laissent entendre que l'économie sociale et solidaire n'est qu'un concept. Elle est pourtant une réalité sociale, dont les racines plongent au coeur du XIXe siècle. Le mot connaît certes une éclipse à partir des années 1930, à la fois en raison de la différenciation statutaire de ses organisations, séparées entre coopératives, mutuelles et associations, et de l'essor de l'État social. Mais l'économie sociale et solidaire réapparaît à partir de 1968 à la faveur d'une réarticulation des rapports entre l'État, le marché et la société civile. Timothée Duverger nous entraîne sur les chemins de cette résurgence qui croise la grande histoire, de Mai 68 à la crise du capitalisme de 2008, en passant par l'effondrement du bloc communiste au tournant des années 1990. Ce faisant, il exploite la capacité critique et émancipatrice de l'histoire. En déplaçant la focale sur les brèches, il fait de l'histoire l'exploratrice des potentialités alternatives, souvent inabouties mais toujours sources d'imagination, que recèle la démocratie. L'économie sociale et solidaire, qui a la double qualité de générer à la fois des activités économiques et des groupements de personnes, n'est-elle pas le laboratoire démocratique où s'expérimente le ré-encastrement du marché dans la société ?"
L'historien analyse l'évolution du concept d'économie sociale et solidaire en France et en Europe à travers trois événements : l'irruption sociale de mai 1968, le triomphe du marché en 1989 et la crise du capitalisme en 2008. ↑Electre 2018
Physical Description:1 vol. (414 p.) ; 23 cm.
Bibliography:Notes bibliographiques. Index
ISBN:9782356874535 (br.) :